Mickaëlle, tu brûles mon esprit

Le jour où j'ai rencontré Mickaëlle, je feuilletais tranquillement le livre "Un été en couture" sur un banc. Elle est venue vers moi, j'ai senti le boum boum de mon coeur s'emballer violemment. J'ai pensé à elle une nuit entière, j'ai eu peur qu'elle soit trop grande et que nous ne soyons pas assorties, peur qu'elle soit trop raide et qu'on ne puisse pas bouger ensemble, peut qu'elle soit trop froide et que ses bras ne me réchauffent pas...

J'avais envie de lui faire du mal.

Pour cet article j'ai eu deux complices dans le crime, Eric pour les photos et Tomate pour les retouches (vise un peu la qualité du photomontage^^). Thanks guys !

Pour cet article j'ai eu deux complices dans le crime, Eric pour les photos et Tomate pour les retouches (vise un peu la qualité du photomontage^^). Thanks guys !

Et donc, j'ai taillé dans le vif. J'ai trucidé cette pauvre Mickaëlle, je l'ai coupée en S sans les valeurs de couture alors que je mets du M normalement, car j'ai choisi de faire le haut en jersey. Oui Madame, en jersey ! Je regrette juste d'avoir gardé les pinces qui ne s'imposaient plus et qui font une "marque bizarre" (je cite mon critique le plus sévère).

J'ai arraché ses parements d'emmanchures et rajouté des manches (celles de cette brave  Elénonore du même livre, qui passait par là et a dû regretter le voyage, après avoir vu cette version faite par une autre tortionnaire)

jersey corail du marché, imprimé Petit Pan

jersey corail du marché, imprimé Petit Pan

La chirurgie de Mickaëlle a été l'occasion de tester l'aiguille double, il était temps. Bilan positif même si il y a encore du boulot, l'encolure a failli finir en réa, mais les ourlets de manches sont convaincants.

Mickaëlle, tu brûles mon esprit

Bon, je te laisse, le temps d'essuyer le sang de Mickaëlle sur mes mains, je viens de rencontrer Mélanie, elle est allongée sur ma table et tremble de tous ses membres avant d'être découpée...

Bonjouuuur Mélanie...

Bonjouuuur Mélanie...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Moulthilde

Maman d'un petit dodu, je fais de la couture pour lui et ses congénères dès que j'ai du temps libre. Et donc, je ne fais plus de sport, je ne mange pas équilibré, et mes ongles n'ont pas vu de lime depuis le second empire.
Voir le profil de Moulthilde sur le portail Overblog

Commenter cet article

A
La robe est trop jolie, tes chaussures magnifiques, et les photomontages... c'est simple, je n'avais pas vu qu'il y en avait... :p
Répondre
V
Mais pourquoi elle ne s' appelle pas "Vero " cette sublime robe ?? Je suis tombée dans les pommes en la voyant ! ( j'essaie de varier du " j'adooore " habituel ) !!!
Elle te va vraiment bien .
Bisous
Répondre
M
Ah ah elle ne s'appelle pas Véro mais une "Véro" est négociable !
C
Mickaëlle est magnifique !
Répondre
M
Merci ! On fait ce qu'on peut^^
F
J'ai bien rit ! Cette Mickaëlle te va à ravir, bravo.
Répondre
M
:-) Depuis que je couds Ottobre je ne peux pas m'empêcher de mettre du jersey partout tu as vu !
C
J'ai récemment découvert votre blog (ce n'est pas tout à fait un hasard, car j'adore coudre !)
Quel régal, vos articles ! J'adore le ton !!!!!!!
Cette robe est bien sympa et ne semble pas traumatisée !
Répondre
M
Hé hé elle ne semble pas traumatisée parce qu'elle n'a pas encore subi ma propension à ruiner les vêtements au lavage ! Généralement elles font moins les malignes après, mouhahahah !