Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poussez Madame

Je ne saurais pas dire quand l'envie m'est venue. Sûrement à force de regarder mes copines qui faisaient les braves sur la toile. "C'est pas si difficile, il suffit de suivre les étapes". Elles avaient l'air heureuses avec, je me suis dit, pourquoi pas moi ? Je crois que les copines baignaient dans l'hormone de l'oubli, et moi dans l'hormone de l'inconscience.

Bref, j'ai cousu un manteau.

C'était mon premier manteau, je n'étais pas très renseignée. Le jour de mes trente ans, sur un coup de folie, autour d'un thé chez Brin de Cousette avec une amie très chère, j'ai sauté le pas et acheté le patron du Quart Coat.

Poussez Madame
Poussez Madame
Poussez Madame

J'ai lu la notice en buvant de la tisane, avec angoisse et fascination. Ça paraissait à la fois si difficile et si simple...

La gestation a été longue. J'ai couvé avec amour le tissu qui me semblait parfait, une laine bouillie grise avec un peu d'élasticité. J'avais d'abord pensé que je préférais bleu, et puis finalement non. Pas très loin du terme de l'attente j'ai trouvé chez ma copine un micro-satin très classe et un passepoil pour briller dès le premier jour.

Et puis il a fallu y aller.

Les encouragements de papa dodu qui me tenait l'aiguille.

Les appels inquiets de ma mère qui voulait des photos "devant et dos, intérieur aussi".

28 heures de travail. 28 heures, Madame.

Poussez Madame
Poussez Madame

J'ai commencé par les plis, j'ai trouvé que je gérais.

Et puis les boutonnières passepoilées, plus difficile, j'ai repris mon souffle et j'ai commencé à maudire toutes celles qui faisaient style que" tu verras c'est que du bonheur".

On a vu enfin la tête de manche, je l'ai soutenue comme j'ai pu mais il y avait trop d'épaisseur, j'ai demandé de l'aide, on a coupé et on a mis des épingles à la place des fronces. Laurence Pernoud Pauline et Alice recommandaient les épaulettes et les cigarettes de manche. Elles étaient bien dans le projet de naissance, mais sur le coup à l'instinct je les ai faites puis découses, je me suis trouvé les épaules trop petites pour ça.

Le découragement quand les pièces entoilées ont fait perdre au lainage toute son son élasticité et donc ne correspondaient plus aux pièces non entoilées. La douleur quand j'ai brûlé une partie du devant et mes doigts avec au fer à repasser.

J'ai cru qu'on allait en rester là, j'ai pensé à toutes ces filles avant moi qui ont fait des Quart Coat et qui ne les ont jamais fini, autour de moi le monde s'agitait et j'ai passé la vague.

Poussez Madame

Et, soudain, il était là. C'est ma plus belle couture.

Avec ses petits plis, avec son col tout chaud, doux comme un nuage. On s'est regardés, et on s'est reconnus.

Ca Madame, c'est de la cicatrice.

Ca Madame, c'est de la cicatrice.

Bien que ses ourlets me laissent d'indélébiles cicatrices de couture à la main, bien qu'il aie bouffé une partie de mes nuits, bien qu'il ne soit -presque- pas parfait, ivre de fierté et baignée de l'hormone de l'oubli, je commence doucement à rêver à mon prochain Quart Coat.

Poussez Madame
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Moulthilde

Maman d'un petit dodu, je fais de la couture pour lui et ses congénères dès que j'ai du temps libre. Et donc, je ne fais plus de sport, je ne mange pas équilibré, et mes ongles n'ont pas vu de lime depuis le second empire.
Voir le profil de Moulthilde sur le portail Overblog

Commenter cet article

Callie 26/08/2016 20:35

Génial cet article ! tombée au hasard de ma navigation sur ce blog, je me suis régalée à la lecture de ce récit d'accouchement, et je vais de ce pas poursuivre ma découverte.
Ce manteau est magnifique, bravo !

Moulthilde 27/08/2016 21:26

Merci pour ton gentil commentaire ! Heureusement j'ai passé la période du baby blues :-)

CathyJ 04/04/2016 18:01

Trop mimi ton manteau! et bravo pour ton blog super sympa... l'adresse m'a été donnée par la femme de ton tonton François, je suis sa fille...

Moulthilde 05/04/2016 20:11

Merci ! Et bienvenue ici, on est en famille alors :-)

Tasticottine 31/03/2016 00:10

Rho la la cette odyssée! Bravo, bravo, bravo de t'être accrochée. Ça valait le coup, je trouve! Au final un manteau blindé de jolis détails, rien que ça. Et puis ce petit passepoil argenté ! La classe. Pis chapeau bas pour la fermeture cache-brûlure!

Moulthilde 31/03/2016 20:31

Tu auras reconnu l'endroit où j'ai acheté le patron ;-)

manonette 24/03/2016 20:58

J'ADORE LE CONCEPT!!! pauvre de toi tu a du souffrir ! le passepoil et les plis ! rien qu'au lycée j'en souffre sur un tissus fin alors sur une matière si épaisse! félicitation il est vraiment très beau et il y a de belle finition!
Un jour peut-être tu participera à cousumain ;p

Moulthilde 31/03/2016 20:30

Oui Madame ! Sans péridurale Madame :) Ah ah je crois pas être assez rapide pour passer à Cousu Main, j'en serais encore à tergiverser sur les couleurs du tissu quand il faudrait rendre la copie !

LaMamdeMatt 23/03/2016 16:24

Je suis de plus en plus Fan de vous et de votre blog. Admiration !!!

Moulthilde 24/03/2016 08:59

Merci la Mam de Matt !

flo 23/03/2016 15:34

Il est magnifique! c'est un beau bébé! j'ai un peu suivi la grossesse qui ne s'est pas faite sans douleur mais le résultat est tel que c'est comme pour un enfant... On oublie toujours les mauvais moments! Bravo à toi, pour ta patience et ton courage!

Moulthilde 24/03/2016 08:59

Ce manteau te doit tout, sans tes carrés de 10*10 il ne serait pas aussi réussi ;-)

Marie 23/03/2016 09:30

Ben dis donc ! Tu n'as pas choisi la facilité ! Des plis, des boutonnières passepoilées, des poches, des zips... Alors, un grand bravo ! Pour la jolie doublure rose aussi, une chouette idée.
Pour info, la Vliesline G785, qui existe en blanc, noir et couleur chair, est bi-extensible. Elle est recommandée pour tissus légers, et aussi tissus extensibles. Elle a le gros avantage de ne pas "cartonner" et de laisser le tissu souple.
Bonne continuation couturesque !

Moulthilde 24/03/2016 08:58

Aaaah c'est noté ! Je ne connaissais pas du tout (et du coup je suis un peu fâchée contre la vendeuse qui m'a laissé acheter les deux en même temps sans rien me dire !). J'inscrit la vliesline G785 dans mon prochain projet de naissance !

Mel l'élève novice 23/03/2016 08:44

Et ben je suis... Bouche cousue devant cette beauté de couture! Mes petits coussins et moi on rêvent d'un avenir aussi beau pour ma belle machine tête neuve. Félicitations, c'est un beau petit manteau!

Moulthilde 24/03/2016 08:56

Merci ma bichette ! Je te souhaite plein de beaux petits coussins !

Ziglyet 23/03/2016 08:40

Wahouuuuuu ! Il est super classe ce quart coat !!! La doublure rose lui donne beaucoup de cachet;) C'est bien dommage pour l'entoilage. J'y aurai surement pas pensé plus tôt, mais j'ai jeté un oeil, et il existe des entoilages bi-élastiques, même que c'est fait exprès pour la laine et pour les manteaux :). J'ai une tendre pensée pour le bout de tes doigts :D. C'est souvent avec beaucoup d'inconscience qu'on dépasse ses limites, alors bravo pour ce beau manteau.

Moulthilde 24/03/2016 08:54

Cette information m'aurait été bien utile ! Ca me donne une excuse pour un refaire un ! Du coup j'ai dû raccourcir toutes les pièces non entoilées qui étaient un peu plus longues, le manteau est plus court mais ce n'est pas un mal vu que je suis minus !

Rockygirl 23/03/2016 07:08

Whaou ! Un grand bravo pour la patience et pour le super rendu. Merci pour ton honnêteté, ce n'est pas demain la veille que j'aurai le courage de me lancer dans ce projet difficile! Mais chapeau !!

Moulthilde 24/03/2016 08:52

Merci :-)

Chantal 23/03/2016 07:04

Madame, je dis : Respect !
Sincèrement.
Je sens monter mon hormone d'inconscience, mais je vais la mater !

Moulthilde 24/03/2016 08:49

Ah ah oui si tu veux garder une vie reposante vaux mieux la mater :)