Sin miedo y con couches tailles adulte

J'ai pris ces photos le lendemain de mon accouchement, à la maternité.

Ce qu'on voit :

- Un T shirt trop grand trouvé sur Vinted recyclé pour allaiter. J'ai ouvert les côtés, cousu une bande de pressions, échancré l'encolure à cru et supprimé les manches (la tête d'épaule était tellement loin de ma propre carrure qu'elle fait parfaitement office de mancheron).

- La fierté de la fille qui a réussi à démouler un mioche-qui-s'appelle-Philémon-oui-comme-la-bd et se laver les cheveux à moins de 24 heures d'intervalle.

- Que le noir amincit et que les salles de bain d’hôpital ne font pas un si mauvais teint

Sin miedo y con couches tailles adulte

Ce qu'on ne voit pas :

- Le bébé déjà tant aimé qui dort dans son petit berceau type tupperware, et qui n'est pas le seul à porter des couches.

- La démarche en canard qui va perdurer des jours (semaines ?) , l'odeur de ferme bio des marais poitevins même après une douche. Les points qui tirent (Ah on a voulu faire la maline à accoucher sans péridurale !), les deux nuits blanches, les hormones en bataille.

Sin miedo y con couches tailles adulte

Quand un enfant nait, on entend souvent que c'est un miracle, un mystère.

Je pense que c'est faux. Ce n'est pas un miracle, tombé d'une cigogne ou sorti d'un chou.

Ce n'est pas un mystère, venu du croisement mystique entre le saint esprit et une licorne à paillettes roses.

Tout, ça, c'est la force des femmes.

Sin miedo y con couches tailles adulte

C'est la force des femmes de porter des enfants. De les vouloir d'abord, parfois au défi des lois de la nature. Parfois après un deuil, et même en temps de guerre. Ou parfois, de ne pas les vouloir, avant, dans ou en dehors des délais légaux.

C'est le courage des femmes de partager leur corps. Avec la médecine, avec les protocoles. Avec le regard des autres "il est bien bas c'est un garçon" "ah vous avez le choix du roi" "et cette chambre vide dans votre maison, à quand le deuxième ?". Et avant tout, avec l'enfant. Qui est dans le ventre et dans le cœur à la fois. Qui ne fait qu'un mais qui est déjà un autre que sa mère. Qui peut s'en aller dans des torrents de larmes et de sang.

Sin miedo y con couches tailles adulte

Ce n'est pas le miracle de la nature, ce sont les femmes entre elles. La femme avec sa mère avant elle, et toutes les mères de ses mères avant elles. Ce sont les soignantes qui, autour de la maternité sont presque toujours des femmes, qui écoutent et répondent, qui prélèvent et mesurent, qui tiennent entre leurs mains les crânes humides des bébés qui sortent d'autres femmes. Qui tiennent avec leurs mains les mains humides des femmes qui mettent au monde leurs bébés.

Ce n'est pas une histoire de chou ou de cigogne, c'est une histoire de bouleversement et d'amour. C'est une plongée au fond de soi. Ce n'est pas un rose layette, c'est le rouge intense et sauvage du saignement des cycles des femmes.

 

On accouche pas les femmes, elles accouchent. Elles sentent monter. Elles pleurent, elles dansent, elles dorment, elles supplient, elles grognent, elles jouissent. Elles sont debout dans la pénombre de leur salon, elles sont confiantes dans le confort d'un hôpital. Elles sont recousues, elles sont césarisées. Elles ont peur ou elles ont mal, elles trouvent quand même au fond d'elles mêmes le courage de pousser, d'accueillir. Elles font le choix d'aimer, parfois tout de suite, parfois longtemps après.

Elles font ce qu'elles peuvent. Elles craquent, elles pleurent. Et c'est OK.

Elles assurent.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Moulthilde

Maman d'un petit dodu, je fais de la couture pour lui et ses congénères dès que j'ai du temps libre. Et donc, je ne fais plus de sport, je ne mange pas équilibré, et mes ongles n'ont pas vu de lime depuis le second empire.
Voir le profil de Moulthilde sur le portail Overblog

Commenter cet article

Poupi au pays de voltaire 30/07/2020 08:30

Bonjour, quel bonheur ce blogs... J'adore... Le style humoristique tout en incitant à la réflexion... Ayant accouché en septembre dernier de ma petite 3 ème, je me retrouve totalement dans ce billet (sauf que j'aurai été incapable de me laver les cheveux 24h plus tard)... J'ai hâte de vous retrouver quand vous pourrez /voudrez, profitez bien de votre petite famille... Même sans vous connaître permettez moi de vous envoyer plein de bonnes ondes...

Moulthilde 19/09/2020 22:13

Merci pour ces mots, je suis touchée de voir comment ils font écho à de nombreuses femmes...

Kalou 08/06/2020 21:08

Bonsoir Mathilde, je viens de vous découvrir au détour d'une encolure problèmatique de tee shirt ! Quel choc émotionnel ! Quel magnifique texte vous nous avez offert ! Empli du cœur des femmes, unique et pluriel à la fois..... Une sincère bienvenue à votre petit Philémon..... Merci aussi pour votre humour et .... votre générosité !

Moulthilde 09/06/2020 10:04

Merci pour votre gentil message ! On est en effet sur un autre ton que l'article de l'encolure ;)

Mesbousilles 25/05/2020 22:03

Bravo...
Bravo pour ton petit Philémon ❤
Bravo pour ton texte qui m'a encore fait pleurer, rhooo...
Bravo d'être une femme qui assure !!
Et merci de m'avoir faire revivre en pensée ces moments à la fois rouge sang et roses à paillettes... je ferme les yeux et je la sens presque, l'odeur de ferme bio des marais poitevins !!
Tout plein de bonheur à toi et tes trois dodus...

PS J'oubliais : bravo pour le shampooing... respect !!

Moulthilde 09/06/2020 10:05

Ah ah j'ai l'odeur dans le nez en ce moment :)

Helyette 25/05/2020 18:20

Ton texte est merveilleux, tu as mis des mots doux, forts, puissants, et tellement vrais sur la naissance, sur l'enfantement. C'est tellement puissant une naissance. Félicitations pour cet enfantement, félicitations pour ta force, et pour tout le reste. Merci pour ces mots. :)

Moulthilde 09/06/2020 10:05

merci et surtout merci à toi pour ton soutien sur cette fin de grossesse pas banale ;)

Sonia 25/05/2020 16:13

Joli tee-shirt!.... Et bravo maman!... Après 7 loulous tous nés sans péri, c'est cette force là que j'ai voulu transmettre à mes filles. Leur dire qu'elle l'avait en elle... Elles ont voulus que je sois là quand à leur tour elles sont devenues mère. J'ai tenu leur main... J'ai souffert une fois de plus de les voir souffrir.... Je me suis demandé 1000fois si vraiment ma place était là.... Je n'ai toujours pas la réponse! Perso, je n'aurais pas voulue de ma mère en salle d'accouchement. Mais ... Nos rapports sont différents.... En tout cas, je souhaite la bienvenue à Philémon.... Une vie pleine de bonheurs et de belles rencontres.....

Moulthilde 09/06/2020 10:06

Wahou quelle expérience magnifique cela doit être d'accompagner l'accouchement de ses filles ! J'en ai des frissons.
J'ai également le projet d'avoir une fille mais mon mec n'est pas encore au courant^^

Rébecca 25/05/2020 13:11

Ta plume n'a rien perdu malgré les nuits blanches ^ ^
Bravo pour tout ça... pour arriver à écrire un article de blog à peine avoir accouché ! pour avoir démoulé un gars au si joli prénom ! pour le courage et l'amour. Pour les mots que tu nous envoies et l'émotion qu'ils me font à chaque fois... <3

Moulthilde 09/06/2020 10:07

Ooooh merci, les nuits moisies me rendent émotive ;)

Sophie 24/05/2020 21:02

Bienvenue à Philémon!

Moulthilde 09/06/2020 10:07

Merci beaucoup Sophie !

Elhadjene 24/05/2020 17:40

Bonjour Mathilde
Félicitations aux parents
Bravo pour ce si beau message pour les femmes
Prend soin de toi ,
De ton tout petit bout et de ton premier bout également
Bise
Karima

Moulthilde 09/06/2020 10:07

Merci Karima, j'espère que ça va pour toi !

Dans les tiroirs de jul 24/05/2020 17:33

Tes mots sont forts et puissants, ils mettent en evidence la puissance des femmes qu'on aseptise souvent à coup d'infantilisation et de couleurs pastels. Je me suis sentie affaiblie après l'accouchement, mais aussi tellement forte. Bienvenue à Philemon, né de ta volonté et de ta force.

Moulthilde 09/06/2020 10:09

C'est exactement ça, on est à la fois très vulnérables et très fortes ! je trouve pour avoir vécu deux scénarios diamétralement opposés que les conditions d'accouchement jouent énormément sur le post partum !

Estelle 24/05/2020 16:23

Merci pour ces mots si vrais, des petites larmes roulent en te lisant, les hormones certainement!!! Ici attente du deuxième pour moi pour octobre, un papa plus âgé qui avait déjà des enfants, n'en voulait pas d'autres et puis et puis, je n'en voulais pas forcément, et puis et puis....Une première fille comme une évidence, une magnifique naissance (sans péridurale en toute évidence confiance, presque tout comme voulu dans mon projet de naissance...) et puis un deuxième pour prolonger tout cet amour, 6 ans et demi plus tard, je ne sais pas si je ferais les mêmes choix parce que les corps changent parce que chaque enfant est une histoire singulière parce que.... Joli ce haut d'allaitement ;-)

Moulthilde 09/06/2020 10:10

...et puis la vie quoi ;) Bravo pour cette belle surprise, je te souhaite une rencontre magnifique et bouleversante !

Isabelle 24/05/2020 16:20

La vache, ta "chanson" m'a donné la chair de poule....
Bravo Moulthide pour cet article, pour cet accouchement sans péridurale porteur de tant d'émotions, pour cet allaitement qui va te donner des mois de bonheur et parfois aussi de douleurs.
Tu as raison, on accouche pas une femme, on l'aide à accoucher, et moi qui ai eu ce bonheur là , qui m'a tellement nourrie, c' est déjà tellement d'émotions à partager, tellement à transmettre... Heureusement que nous continuons à souhaiter ce bonheur là, ou pas d'ailleurs c'est notre droit chèrement obtenu.

Moulthilde 09/06/2020 10:10

Ah oui j'adore cette chanson ! elle était dans ma playlist d'accouchement mais ya pas trop eu le temps de la mettre^^