Le pied marin

Longtemps, j'ai pensé que je n'avais pas le pied marin.

Je restais au bord de l'eau, à me tremper les chaussures en glissant sur les algues. J'essayais d'attraper le bois du bateau, mais il se dérobait sous mes mains, semblant chaque fois être un peu plus loin du bord.

Le pied marin, c'est un don. Je connais tout un tas de personnes qui l'ont, et qui se pavanent sur leur radeau. Elles me saluaient et moi, assise sur la berge, j'écrasais une larme en faisant semblant de sourire. A force de pleurer, l'eau recouvrait mes pieds et emportait la barque.

 

Tu vois, il existe un test pour savoir si tu as le pied marin. On peut le faire à peu près une fois par mois. J'en avais acheté un sacré stock, 200 languettes dans une boite en carton. Le résultat était toujours le même, implacable comme un mauvais horoscope "une barre, ce n'est encore pas votre journée aujourd'hui, désolay, on ne peut clairement pas ramer avec une seule barre, restez chez vous et préparez votre spasfon"

Pourtant, j'avais fait une fois la traversée, il y a des années. Je ne dis pas que cela a été facile et rapide, mais j'avais mis le pied sur cette fucking barque. J'ai bravement rallié l'autre rive, puis je suis revenue, avec un enfant dans les bras. Mon corps savait, donc. Mais il ne voulait plus. Et chaque mois, la même tentative, puis la même déception. Le sang. Le vide. L'attente.

 

Les mois ont passé et puis les années. A un moment, j'ai renoncé. J'ai dit " finalement on est très bien au bord de l'eau, ce n'est pas risqué, c'est confortable. On ne sait jamais ce qui peut arriver pendant une traversée, et puis j'ai trop de travail pour ces histoires maritimes idiotes, finalement, c'est une aubaine de ne pas avoir le pied marin."

Et puis une fois que je me promenais sur la berge, dans la lumière d'un lac qui clapotait tranquillement, l'envie est revenue. Écrasante. Il n'y avait plus de compromis possible. Il fallait que j'aie le pied marin. J'étais prête à tout, de la cure de sardine à la collection de bonnets à pompons. J'ai avalé des cachets qui donnent le pied marin (et de l'acné, et des kilos en trop).  J'ai espéré fort. Je n'étais pas seule. On s'est accrochés.

Soudain, un matin, il s'est passé quelque chose. Je faisais du coulis avec les tomates du jardin. J'ai coupé les tomates, arrosé d'huile d'olive, mis le feu doucement sous la casserole.

Je suis allé chercher du basilic dans le carré des aromatiques et en me relevant, mue par une soudaine inspiration, je suis allé faire le test du pied marin. Pour la petite histoire, je n'ai pas pris une languette cheap, mais le test tellement hors de prix qu'il pourrait reposer sur un coussin de velours à Versailles dans une vitrine. Celui des grandes occasions.

J'ai coupé le basilic dans la casserole et remué deux fois. Et là, bim. Deux barres. Le pied marin.

 

Alors sans réfléchir, j'ai embarqué mon mec et on est montés sur la barque. On a ramé avec les deux barres, On s'est pris les remous, le bateau était ivre, j'ai eu le mal de mer. On a avancé dans la brume, sans trop savoir où on allait.

J'ai pensé à toutes celles qui regardent l'eau depuis le bord. J'avais envie de les serrer fort et de leur dire que d'une barre à l'autre, il n'y peut-être que le temps de faire brûler un coulis de tomates.

Au bout de quelques mois de voyage harassant, on a entendu un bruit qui galopait. Il venait du fond, peut-être du récif. Le tambourinaïre mais sans le galoubet. On a collé notre oreille, on a fait le silence, et puis on a compris.

C'était dans le fond de mon ventre.

C'était un petit cœur qui battait.

Le pied marin
Le pied marin
Et comme on est encore sur un blog de couture, tu auras reconnu le givre maternité de Deer and Doe^^

Et comme on est encore sur un blog de couture, tu auras reconnu le givre maternité de Deer and Doe^^

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Moulthilde

Maman d'un petit dodu, je fais de la couture pour lui et ses congénères dès que j'ai du temps libre. Et donc, je ne fais plus de sport, je ne mange pas équilibré, et mes ongles n'ont pas vu de lime depuis le second empire.
Voir le profil de Moulthilde sur le portail Overblog

Commenter cet article

L
C'est malin... j'ai pleuré!

Merci

Et félicitations!!!
Répondre
M
Ah ah ! Moi aussi je pleure tout le temps^^
Merci à toi pour ton émotion :)
I
Comme toujours, c'est super bien écrit.... Et oui, il est parfois difficile de réussir à monter sur le bateau, et je vois que ce fut le cas pour toi. Maintenant, tu t'accroches, mal de mer ou pas, ça finira par aller mieux;
Et puis c'est si beau une femme en attente de bébé parole de sage femme !
Répondre
M
Le mal de mer est maintenant derrière moi :) Tu fais vraiment un très chouette métier !
A
je n'étais pas revenu depuis longtemps sur ton blog mais une soudaine envie de couture... quelle belle surprise. Félicitations et bisous à vous 3
Répondre
M
Merci aurore...J'espère que tu vas bien !
L
Jolie histoire douce-amère, très d'accord avec beaucoup de points! Félicitation et voguez bien!
Répondre
M
merci Liseli !
Z
Félicitations! Je vous souhaite une merveilleuse traversée, à tous les 3 (4). ????
Répondre
M
Oui je n'ai pas parlé de Petit Dodu dans l'article mais il est ravi :)
M
Eh eh trop cool, je sens que La Couture va revenir te faire du gringue dans les mois à venir ! Félicitations et bon voyage !!
Répondre
M
La Couture est hystérique^^
G
Super ! Voilà un matelot qui se prépare bien à l'abri des regards ! Aura-t-il le pied marin ?? fort probablement, en tout cas c'est ce que je lui souhaite !
Répondre
M
je lui souhaite aussi :) Merci :)
C
Et RE-larme. Magnifique. Je suis tellement contente pour toi...
Répondre
M
Hi hi mais toi tu as la larme facile :) Merci beaucoup :)
F
Magnifique, émouvant... tu donnes de l'espoir et on se rejouit pour toi et tes skipper.... bientôt un autre membre dans cet équipage sorti de la tempête... bravo la team dodue!
Répondre
M
Merci beaucoup pour ces mots :)
T
C’est merveilleux! Je suis ravie pour toi, ravie pour ta famille. Je te souhaite une traversée désormais tranquille et un beau bébé au bout. ❤️
Et ce teesh est chouette!
Répondre
M
Pour la tranquillité de la traversée, je pense qu'on repassera ! mais le voyage est encore long jusqu'en Mai :)
E
une belle histoire, qui se termine dans le bonheur, vive la vie, soyez heureux....
Répondre
M
Merci beaucoup !!!
J
Felicitations! Plein de bonnes ondes pour tout ce bonheur!
(et sympa la marinière ;) )
Répondre
M
Merci ma belle !
R
Oh merveilleux ! une petit dodue ou un autre petit dodu !!
Héhé... Elle/il ne sait pas encore quelle chance elle/il a d'arriver dans un foyer avec des vêtements-doudous faits sur mesure !
Et chouette nouvelle pour nous lectrices/lecteurs : de nouvelles aventures à suivre en perspective ! (enfin... s'il te reste du temps pour les écrire ;-P )
En espérant que la partie du voyage avec remous et mal de mer est derrière toi... Bonne nuit !
Répondre
M
je croise les doigts pour une petite dodutte, des centaines de coupons de jersey l'attendent dans mon armoire à tissu^^
Pour le mal de mer, arf, il va falloir prendre mon mal en patience !
J
Quelle belle histoire ! Félicitations et beaucoup de bonheurs pour cette belle aventure!
Répondre
M
Merci beaucoup !
M
Et voilà j'ai chialé... Encore félicitations !
Répondre
M
Il doit te rester encore un peu d'hormones de grossesse ;)
C
C'est un très joli conte. Merci pour ce beau cadeau. Je me réjouis pour vous.
Répondre
M
merci Chantal :)
S
Félicitations!
Répondre
M
merci beaucoup !